Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE CENTRE MISSIONNAIRE DE CARHAIX : UNE OEUVRE PROTESTANTE TOUJOURS FIDÈLE A LA PAROLE DE DIEU...

Blog d'information et de témoignage de nombreux amis du Centre Missionnaire Évangélique de Bretagne (CMEB) à Carhaix.

Le rayonnement spirituel et l'impact du Centre Missionnaire...

Ce qu’est le Centre Missionnaire de Carhaix :

Une œuvre protestante Toujours fidèle à la parole de Dieu !

« L’œuvre du Centre-Missionnaire a été fondé en 1966, par le Pasteur Yvon CHARLES, aidé fidèlement par son épouse Anne-Marie, toujours présente à ses côtés depuis le commencement. »

Ce lieu, où la Parole de Dieu est prêchée avec fidélité par les pasteurs Yvon Charles, Samuel Charles, assistés du pasteur Frank Keller (un article leur sera consacré dans la suite) est un lieu qui est un signe de la Présence du Dieu vivant, une source de bénédiction qui a un impact considérable sur des multitudes par leur témoignage.

Depuis son commencement, le rayonnement du Centre Missionnaire de par leur foi, leurs œuvres et témoignages n’a cessé de grandir, dépassant très largement les frontières de la Bretagne, pour être connu par tous les pasteurs et chrétiens de France et d’ailleurs.

En plus de cela, le Centre Missionnaire de Carhaix et son fondateur le pasteur Yvon Charles ont été de très nombreuse fois le sujet de reconnaissance historique comme par la très sérieuse Société d’Histoire du Protestantisme Français (fondée en 1 852) ou encore, dans un livre de référence : « La France Protestante, Histoire et lieux de mémoire », ou encore le dictionnaire biographique des protestants de France, …

D’autres livres et de très nombreux articles ont paru en France, mais également à l’étranger, tant il est vrai que comme le dit la Bible :

« Tout Israël, depuis Dan jusqu'à Béer-Schéba,

Reconnut que Samuel était établi prophète de l’Éternel »
(1 Samuel 3v20)

Ainsi, la renommée du Centre Missionnaire et de son fondateur le pasteur Yvon Charles se répandirent dans tout le pays et alentours…

Voici donc un humble article, relativement simple, qui explique ce qu'est le Centre Missionnaire de Carhaix, mais nous espérons cependant que cela permettra à ceux qui ne connaissent pas cette oeuvre, de comprendre que le Centre est : une oeuvre protestante toujours fidèle à la Parole de Dieu !

Le rayonnement spirituel du Centre et son importance dans le pentecôtisme

 « Sujets de reconnaissance historique … :

Comme nous l’avons précisé dans l’introduction, le Centre Missionnaire et le pasteur Yvon CHARLES ont été les sujets de reconnaissance historiques dans plusieurs livres, société reconnue, …

Nous allons donc vous partager des informations dans cet article, elles pourront être vérifiées par le soin du lecteur, car nous allons mettre des liens internet que vous pourrez aller ensuite visiter par vous-même ! Nous ne voulons pas être rébarbatifs, aussi nous ne mettrons pas des masses d’information, mais nous y mettrons l’essentiel et croyez-nous, elles sont très importantes !

 

1) Le Dictionnaire biographique des Protestants Français : est une œuvre considérable réalisée par les professeurs et historiens Patrick Cabanel et André Encrevé, dans ce dictionnaire, une notice spécifique très fournie est consacrée au pasteur Yvon Charles ! En voici quelques lignes ci-dessous :

« CHARLES Yvon, Pasteur fondateur du Centre Missionnaire Évangélique de Bretagne. Morlaix, 13 septembre 1938. Formé au journalisme, puis devenu pasteur en 1962, il crée en 1966 à Carhaix le Centre Missionnaire Évangélique de Bretagne (CMEB), qui se situe dans la lignée des œuvres d’évangélisation mises en place au XIXè siècle par les missionnaires gallois en Bretagne : Église locale, équipe missionnaire communautaire, lieu de retraites spirituelles, de formation pastorale, d’édition…

Yvon Charles a consacré une grande partie de sa vie à l’œcuménisme, à la fois interne aux différents protestantismes et externe avec Clément Le Cossec (V. notice), dont il est un proche et aux côtés duquel il collabore à la rédaction et l’édition des Documents Vie et Lumière, il se rend au Conseil œcuménique des Églises puis, en 1970, aux États-Unis, pour y enquêter sur les catholiques charismatiques.

Charles a participé, dès leur origine en 1974, aux rencontres œcuméniques nationales de Chantilly, et a établi des contacts avec les chrétiens d’Orient, des orthodoxes, le Vatican, le judaïsme français et israélien. Il a participé aux travaux de la FPF, dont le département de recherches communautaires s’est réuni au CMEB à deux reprises, en 1980 et en 2000.

(Cf. : Extrait du dictionnaire biographique des protestants français CHARLES YVON)

 

2) Le Renouveau charismatique protestant en France : (1968-1988) de Evert Veldhuisen ; une thèse assez importante de par son champ d’étude, et de par son enquête sûre auprès des pasteurs du mouvement charismatique, en voici quelques lignes :

« Les charismatiques sont aujourd’hui au nombre de 12 000 et avec les 130 000 pentecôtistes représentent 9 % du protestantisme actuel ; d’influence essentiellement américaine, puis galloise.

C’est donc par la filière galloise dont la tête de pont est le Centre Missionnaire de Carhaix (…) que le mouvement se développe en France au début des années 1960 autour des pasteurs : Yvon CHARLES et Clément LECOSSEC (animateur de la mission évangélique Tzigane dès 1947) qui effectuent un voyage décisif aux États-Unis en 1970. » 

(Cf. : Le Renouveau charismatique protestant en France (1968-1988))

 

3) Les Communautés nouvelles :

Dans les années qui suivent immédiatement le concile Vatican II, alors que l'Église de France traverse une crise d'identité et d'orientation pastorale une centaine de communautés nouvelles, qui s'inspirent du mouvement pentecôtiste américain ou qui cherchent les sources de la tradition religieuse et de la vie chrétienne, voient le jour ; ainsi ce livre, issu d'une thèse, a pour objet de retracer l'histoire de cette « nébuleuse » de communautés dites « nouvelles » de manière académique, O. Landron développe un plan en trois parties : les racines des communautés nouvelles, leur diversité et leurs liens avec la société. Regardez de qui parle Olivier Landron :

« L’année 1970 marqua une étape dans les relations entre les charismatiques protestants et catholiques. Les pasteurs Clément Le Cossec et Yvon Charles (qui avait une formation de journaliste) effectuèrent un voyage aux États-Unis, marquant pour eux, dans le but de réaliser une vaste enquête sur le courant charismatique. (Ils rencontrèrent : David du Plessis, Charles Smith, David Wilkersson, Kévin Ranaghan, ils rencontrèrent également Jean-Paul Regimbal au Québec)

À la fin de l’année 1971, le Centre Missionnaire de Carhaix reçut le père Jean-Paul Regimbal. Sa venue en France fut rendue possible après que le pasteur Yvon Charles eut officiellement contacté les supérieurs de l’ordre trinitaire et que le Centre eut assumé, tous les frais de voyage.

Yvon Charles proposa au prêtre québécois d’assister à la rencontre pastorale interconfessionnelle biannuelle organisé par le Centre de Carhaix… Le Centre de Carhaix, ce qui est moins connu, permit à de futurs responsables catholiques du Renouveau de découvrir le courant œcuménique du Renouveau. »

(Cf. : Les communautés nouvelles: nouveaux visages du catholicisme français)

 

4) Du ghetto au réseau : Le protestantisme évangélique en France 1800-2005, par Sébastien Fath : pour résumer, ce livre rend compte de la croissance des protestants évangéliques en France, tente de les définir, d'étudier leur profil social et religieux et de cerner la typologie des organisations et des réseaux ; comprendre donc le protestantisme en France. Dans ce livre S. Fath parle d’une œuvre protestante et pas des moindres, regardez :

« Pour manifester cette priorité, un centre original, à la fois communauté, lieu de retraite et pôle d’édition, a même choisi de s’intituler « Centre Missionnaire ». Établis en Bretagne à Carhaix (Finistère), animé par le pasteur Yvon Charles, ce Centre Missionnaire défend depuis sa création (1 966) un projet d’évangélisation sans frontières

Le pentecôtisme ascétique a trouvé d’autres relais, notamment au travers du Centre Missionnaire de Carhaix conduit par Yvon Charles. Il représenterait aujourd’hui environ 100 000 fidèles, regroupant une partie des ADD (Assemblée de Dieu), de la Mission Évangélique des Tziganes (MET) et de l’Église apostolique. »

(Cf. : Du ghetto au réseau: le protestantisme évangélique en France (1800-2005))

 

5) L’œcuménisme, une nouvelle religion ? Voici un livre écrit par un journaliste et grand historien Suisse, qui est également un chrétien engagé : Gabriel Mützenberg ! Dans son livre, l'auteur fait allusion au Centre Missionnaire de Carhaix qui a une grande influence sur le mouvement charismatique en France et explique très bien comment le CMEB ont été les premiers ouverts (!) et pourquoi se sont-ils "retirés" non par repli, mais par fidélité !... :

Tout ce processus de récupération s’est déroulé presque sans heurts. Les non catholiques, sauf exceptions, ne se sont pas retirés. Ils ont continué sur leur lancée, « tolérants » à l’endroit du culte des images, de la Vierge, des saints voire des reliques… Beaucoup d’entre eux se laissent prendre par la fascination des icônes. Mais c’est vrai aussi d’oecuménisants non charismatiques.la diplomatie de Rome, bien qu’elle ne représente plus d’autre territoire que la Cité du Vatican, n’oublie jamais qu’elle reste politique. Elle joue chez les uns et chez les autres le même jeu. Non sans succès d’ailleurs. Mais il est heureusement des Protestants fermement attachés à la Parole de Dieu qui ont eu la sagesse de prendre leurs distances.

Ainsi du « Centre Missionnaire Evangélique de Bretagne », à Carhaix, qui a publié sous la direction du Pasteur Yvon Charles plusieurs excellentes mises au point17. Il ne suffit donc pas – Jésus en avait fermement prévenu les siens – de lire assidument la Bible. Il faut encore la mettre en pratique et en tirer les conséquences.

17 : Documents « expériences » N° 47, 3ème trimestre 1982, et 61, 1er trimestre 1986, Centre Missionnaire- F 29207 Carhaix. Que ce soit en France que cette déclaration courageuse se soit exprimée ne m’étonne nullement. Le rassemblement Charismatique de Strasbourg – Pentecôte 1982 – avait montré à quel point les protestants étaient en train de se laisser circonvenir.

(N'ayant pas trouvé de version en accès libre sur internet, nous invitons ceux qui le désirent de se procurer ce très bel ouvrage...)

 

Il y aurait tellement d’autres livres et ouvrages à évoquer, que la place nous manquerait, comme les documents : Vie et Lumière par exemple ! Mais pour finir avec cette partie, nous voulons vous montrer ce qu’on a lu dans un PDF, voici les quelques lignes que nous avons découvert :

« Je fus mis en contact avec des serviteurs qui marquaient les milieux évangéliques de France.
Deux, en particulier : le pasteur Yvon Charles (!), responsable du Centre missionnaire de Carhaix en Bretagne et rédacteur en chef de la Revue très appréciée "Documents expériences". Puis Clément Le Cossec qui gagna à l'Évangile des milliers de Tziganes. Il devint à la fois leur apôtre et leur évêque. »

(Cf. : le livre de souvenirs du pasteur Maurice RAY, "souvenirs pêle-mêles, tome 2)

Alors que sont les calomnies d'une poignée de personnes face aux études et aux livres d'auteurs renommées en provenance de différents pays et courants religieux qui affirment que le Centre Missionnaire et le pasteur Yvon Charles sont une œuvre bénie de Dieu ?

 

Le rayonnement spirituel du Centre et son importance dans la région Bretagne :

 Les revues éditées au Centre et autres... :

« Pour juger des choses il faut toujours faire appel au bon sens !
Comment des revues telles que « les documents Expériences », et le journal « Regard d'Espérance », éditées au Centre Missionnaire, depuis des dizaines d'années, et très appréciées par des milliers de chrétiens et non-chrétiens, d'horizons très divers, pour la profondeur et la justesse de leurs analyses et réflexions, dans toutes sortes de domaines, pour leurs solides assises bibliques, leur sensibilité à la personne et à la souffrance, etc.
Comment de telles revues pourraient-elles avoir pour auteurs des personnes avec des desseins et comportements dont les accusent quelques individus sur un blog… ?
Jésus disait : “on connaît l’arbre à son fruit.”
“Il n’y a pas de bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni de mauvais arbres qui portent du bon fruit.”
Ces revues, parmi bien d'autres choses, démontrent de manière évidente que les propos sur ce blog sont totalement infondés et calomniateurs.
»

Voici un des commentaires qui a été posté sur ce blog par une personne que nous apprécions beaucoup, il faut s’arrêter quelque peu sur ses propos ô combien véridique !

  • Les Documents Expériences :
Les Documents Expériences est une revue trimestrielle, publiée dans plus de 30 pays. Cette revue « profonde et juste dans l’enseignement de la Parole de Dieu, leur analyse et réflexion, dans toutes sortes de domaines, pour leurs solides assises bibliques, leur sensibilité à la personne et à la souffrance, etc.… » (écrivait un ami sur notre blog) est née avec le pasteur Yvon Charles et le Pasteur Clément Le Cossec, à l’origine cette revue se nommait les documents Vie et Lumière.
 
" Fruit de la prière, de la méditation de la parole de Dieu, et de la réflexion approfondie sur les grandes questions de notre époque, la revue «Document EXPERIENCES» présente à ses lecteurs des analyses sur des thèmes aussi divers que l’inspiration des Ecritures, l’archéologie biblique, la Bible et la science ou encore religions, sectes ou laïcité, violence et non-violence, l’Apartheid, la famille menacée, la déchristianisation de la société occidentale.... " (Site internet du Centre Missionnaire)

Cette revue est très appréciée, et il est très rare de trouver une œuvre aussi biblique.

  • Le journal Regard d’Espérance :

La revue Regard d’Espérance est un journal mensuel qui est à l’origine destiné pour la ville de Carhaix ! Mais rapidement, les habitants des alentours ont aussi demandé à le recevoir ! Actuellement, même des personnes de différentes régions de France sont abonnées à cette revue qui pourtant est destinée à la population locale.

« Il est réalisé de manière très journalistique et l’on y trouve des informations générales, des articles de réflexion sur la vie de la société, des interviews, des rubriques traitant de la vie de la région, des articles historiques, médicaux, juridiques, etc., toutes ces questions étant abordées dans l’esprit de l’Évangile. De plus, dans chaque numéro, un article annonce clairement le message du salut en Jésus-Christ. » (Site du Centre Missionnaire)

(Cf.: Le Centre Missionnaire publie plusieurs revues...)

  • L’institut de formation :

Chaque année, des stagiaires se préparant à un ministère pastoral au sein de leur église sont accueillis et logés fraternellement par le Centre Missionnaire, dans le but de suivre une formation pour le service de Dieu, que ce soit pour 1, 2, ou 3 années, selon la formation engagée.

Ainsi, depuis la fondation du Centre Missionnaire, des milliers sont venus - et viennent - au cours des ans, pour suivre les enseignements dispensés par le CMEB… et des dizaines de jeunes, comme des pasteurs déjà en fonction, venant de différent pays d’Europe, d’Afrique, d’Amérique du Sud, gardent ensuite, pour la plupart, des relations étroites avec le Centre Missionnaire.

Depuis des décennies, des unions nationales d'églises de France et d'ailleurs demandent officiellement au Centre Missionnaire Evangélique de Bretagne de bien vouloir accueillir en formation leurs stagiaires et ceux qui se préparent à un service diaconal, missionnaire, etc. :

Tout récemment, les Assemblées de Dieu (ADD) du Burkina Faso, ont demandé au Centre de bien vouloir accepter cinq de leurs pasteurs afin qu'ils puissent suivre la formation pastorale du CMEB...

(Cf. :L'Institut de formation pastorale, missionnaire et diaconale du CMEB)

Nous vous invitons à visiter le site internet officiel du Centre Missionnaire, qui est bien mieux détaillé et qui explique beaucoup mieux que nous ces sujets :

(Cf. : www.centremissionnaire.org)

EN CONCLUSION :

Alors au vu de toutes ces informations, nous ne pouvons que dire : quelle œuvre de Dieu !

Nous avons pourtant qu’effleuré la surface de cet œuvre, et nous ne sommes pas entrés en profondeur et nous n’avons pas évoqué la teneur profonde de leur foi, la vie quotidienne remplie de l’Esprit Saint, les réunions, …

En lisant cet article, plusieurs questions se posent :

  • Comment expliquer qu’une telle œuvre, soit de plus en plus citée dans les ouvrages historiques relatifs au protestantisme et à l’œcuménisme ?
  • Comment expliquer que le Centre Missionnaire a pu se faire connaître avec une telle portée internationale, pourtant situé à Carhaix, dans le centre de la Bretagne ?
  • Comment expliquer que des chrétiens de toute la France, parcourent des milliers de kilomètres pour venir en ce lieu, situé dans le centre Bretagne ?
  • Comment expliquer que cet œuvre soit une source de bénédiction pour toutes personnes qui veulent rester fidèles à la Parole de Dieu ?

Si ce n’est que cette œuvre vient véritablement de Dieu, et qu’Il se tient auprès de ses serviteurs fidèles ! Christ bâti son église !

Il y a une histoire véridique qui parle d’un très grand missionnaire, un homme de Dieu : Karl Ramstrand, qui est à propos, pour répondre à ces questions, la voici :

« Un jour, le responsable d’une mission américaine, émerveillé du nombre de personnes qui se déplaçait pour l’entendre prêcher, demanda un jour à Karl Ramstrand :

  • « Comment faites-vous pour réunir une telle foule ? »

La réponse de Karl Ramstrand eu la force de sa simplicité :

  • « Nous prêchons fidèlement l’Évangile, le message de la nouvelle naissance, nous vivons fidèlement les Actes des Apôtres » …

Oui, là est le trésor que Karl Ramstrand a laissé en héritage… comme il aimait à le répéter :

  • « Nous vivons et prêchons fidèlement l’Évangile…Et Dieu agit »

Quelle parole ! Voilà ce qui est vécu au Centre Missionnaire de Carhaix, par les frères et sœurs de l’œuvre du Centre Missionnaire et le pasteur Yvon Charles : « Nous vivons et prêchons fidèlement l’Évangile… Et Dieu agit »

Il n’y a pas d’artifice, de faux-semblant dans cette œuvre bénie, ni de désir de paraître, si ce n’est de plaire de tout cœur et être agréable au Seigneur.

Nous tenons à dire à nos frères et sœurs, qu’écrire cet article a été pour nous un rappel profond de ce qu’est le Centre Missionnaire, et nous a permis de voir plus profondément l’œuvre que Dieu accomplit au travers de vous.

www.centremissionnairedecarhaix-uneoeuvreprotestante.com

Les Amis du CMEB

Retour à l'accueil

À propos

Des amis du Centre-Missionnaire Carhaix (Admin.)


Voir le profil de Des amis du Centre-Missionnaire Carhaix (Admin.) sur le portail Overblog

Commenter cet article

RS 24/05/2017 21:02

"Le creuset est pour l'argent, et le fourneau pour l'or ; Mais un homme est jugé d'après sa renommée" (La Bible)

Cet article montre le rayonnement du Centre Missionnaire et de son fondateur le pasteur Yvon Charles, et montre également les œuvres, les bonnes œuvres du Centre, qui sont une source profonde de bénédiction et il y a beaucoup d'autres choses qui n'ont pas été évoquées dans cet article !

“Il n’y a pas de bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni de mauvais arbres qui portent du bon fruit.” Comment une œuvre "sectaire" porterait-elle d'aussi bons fruits ?

La Fidélité du Centre Missionnaire à la Parole de Dieu, leurs fruits bibliques est perceptible à l'œil nu, pourtant il en est qui ferment volontairement leurs yeux pour ne pas voir ! Et bouchent leurs oreilles pour ne pas entendre, il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !
Mais qu'importe, si certains ont choisi de se tenir dans l'aveuglement et les ténèbres, il en est beaucoup d'autres qui se tiennent dans la lumière, chrétiens et amis du CMEB qui ont vu en ce Centre Missionnaire (éclairé par un désir et une recherche de vérité et par la lumière qui vient d'en haut) : une œuvre de Dieu !

Et pour tous ceux qui viendront, il en sera de même. J'ai entendu directement des personnes, qui ne sont jamais venues au Centre, exprimer leurs désirs de participer aux retraites spirituelles et d'autres (tout récemment) qui sont déjà venus au Centre Missionnaire, dire qu’ils aimeraient y retourner, pourtant ils habitent loin de la Bretagne.

Pourquoi tant de chrétiens de France et d'autre pays, viennent et reviennent chaque année à Carhaix ? Au Centre Missionnaire ? Voici une parole de la Bible qui y répond :

"Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous."

Camisard 19/05/2017 19:08

Prenant connaissance de toutes les calomnies et manœuvres inquisitrices envers le Centre Missionnaire Protestant de Carhaix dont les Carluer font preuve depuis des années, avec quelques personnes enrôlées dans leur croisade - actuellement, c’est Alain Chauvel qui sert, pour un temps, de triste et pitoyable « bras armé » ou d’« idiot utile » diraient les historiens ( !) -, je me pose en tant que chrétien plusieurs questions et me fais plusieurs réflexions :

- « Quel esprit les anime ? » (Luc 9 v 55)

Ils ont quitté le Centre Missionnaire Protestant de Carhaix, si mes informations sont bonnes, depuis près de 20 ans ! Mais s’évertuent à vouloir salir, détruire cette œuvre qui par ailleurs est manifestement florissante :

- Des personnes qui y passent, de temps en temps un dimanche pour un culte, témoignent d’une assemblée de 200 à 250 membres, avec beaucoup de jeunes, de familles, etc.
- Des revues (à tirage local, national et international) y sont éditées et reconnues de qualité et ce depuis des dizaines d’années,
- Des relations internationales et de la formation pastorale, notamment avec des œuvres d’Afrique, y sont réelles et soutenues,
- Des engagements divers autant au niveau régional (participation à de nombreuses actions notamment sociales) que national (Associations Familiales Protestantes,…) ne sont plus à démontrer et appréciés de beaucoup (chrétiens et non chrétiens),
- Bref, nous pourrions continuer, et parler de l’action en faveur de très nombreux jeunes (scoutisme,…) ou des personnes âgées (notamment au moment de Noël) ou des nombreux contact avec la société civile et le monde économique et social dont témoignent les très belles interviews mensuelles de journal Regard d’Espérance, etc. (une simple visite du site internet de cette œuvre protestante est édifiante ! http://www.centremissionnaire.org )

Bien, face à tout cela (et là nous sommes sur des faits et pas des « racontages »), n’importe quelle personne sensée et honnête, qui plus est un chrétien, se rappelle les paroles du Christ (Matthieu 6v15…) :
« Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits… C’est à leurs fruits que vous les reconnaitrez »

Et à cette aune biblique, la qualité de cette œuvre chrétienne de par ses fruits ne fait aucun doute !

Mais alors, la même personne serait en droit d’appliquer ce même passage de l’Évangile de Mathieu aux tristes calomniateurs du Centre Missionnaire Protestant de Carhaix et de mettre en garde contre de tels personnages :

« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaitrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. »

Or, là à part critiquer, salir, calomnier,… quels sont les fruits constructifs de J-Y et M-F, Carluer, manifestement personnages centraux de ces campagnes haineuses envers l’œuvre protestante de Carhaix ! Oui, quels sont leurs fruits ? Et quels seront-ils dans 10 ans, 20 ans?

Puis allons plus loin, prenons l’hypothèse extrême (!) qu’ils soient mus dans leur croisade, par une quelconque démarche spirituelle !(?) Alors ne devraient-ils pas, là encore, s’en remettre aux écrits de l’Évangile et écouter les sages conseils que Gamaliel donnaient aux pharisiens, personnages pourtant religieux mais remplis de haine envers les apôtres et disciples du Christ:
« Mais eux, ayant entendu [les paroles des apôtres], étaient en rage [contre eux], et voulaient les tuer. Mais un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la Loi, honoré de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin et donna l’ordre de faire sortir les apôtres pour un peu de temps. Et il leur dit (…), prenez garde à vous-mêmes par rapport à ce que vous allez faire à ces hommes. Et maintenant, je vous le dis ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette oeuvre vient des hommes, elle se détruira; Mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. Ne courez pas le risque d'avoir combattu contre Dieu. » Actes 5v 32…


Mais manifestement ce texte biblique, aussi (!), ne compte plus pour de telles personnes : le relativisme, la « sagesse » ont depuis bien longtemps effacé ces paroles de l’Apôtre Paul (2 Tim v16) « Toute écriture est inspirée de Dieu…» comme toute foi en l’aspiration des écritures !

Dès lors, beaucoup choses, voir tout, s’expliquent : la haine, la volonté de nuire, l’acharnement à calomnier alors même que depuis 20 ans, ils ont quitté (pour vivre leur vie !) l’œuvre protestant de Carhaix.

Là encore un texte biblique éclaire la situation. Le Christ disait parlant du monde qui l’entourait « il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises… » mais Il prévenait également « S’ils m’ont persécutés ils vous persécuteront aussi » !

Le vieil adage que les rabbins juifs se transmettent de siècle en siècle : « Il n’y a pas pire ennemi du juif que le juif apostat » s’applique aussi pour les chrétiens : « il n’y a pas pire ennemi du chrétien fidèle que le chrétien apostat!»

Alors, en ces temps comme en tout temps, je crois que nos amis du Centre Missionnaire Protestant de Carhaix ont raison de faire leur - comme devrait le faire tout vrai chrétien - cette exhortation de Paul à Timothée :

« Je t'en supplie, devant Dieu et devant [le Seigneur] Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts au moment de sa venue et de son règne: prêche la parole, insiste en toute occasion, qu'elle soit favorable ou non, réfute, reprends et encourage. Fais tout cela avec une pleine patience et un entier souci d'instruire. En effet, un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine. Au contraire, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule d'enseignants conformes à leurs propres désirs. Ils détourneront l'oreille de la vérité et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobre en tout, supporte les souffrances, accomplis la tâche d'un évangéliste, remplis bien ton ministère.
Pour ma part, (…) le moment de mon départ approche. J'ai combattu le bon combat, j'ai terminé la course, j'ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. »

BC 19/05/2017 13:54

La haine détruit celui qui s'en nourrit

Merci à ceux qui ont créé ce blog.
Il me permet d'exprimer mon indignation face au flot de grossières diffamations déversées avec acharnement...
Contre mes amis et mes frères et soeurs du centre missionnaire, en particulier contre son fondateur, le pasteur Yvon Charles et son fils Samuel, qui en portent la responsabilité avec tant de sérieux et de dévouement absolu !

Ayant traversé moi même de grandes épreuves, j'ai toujours trouvé dans ce lieu de rayonnement depuis maintenant 43 ans, réconfort, accueil, aide, écoute, conseil et amour fraternel, authentiques.
Et plus précieux que tout: l'évangile éternel annnoncé fidèlement et vécu au quotidien...
dans le plus grand respect des personnes et des situations.
Chaque rencontre en ce lieu est pour moi sujet d'une grande joie

Qu'ils trouvent ici un écho de profonde reconnaissance
Pour les articles, études et revues, écrits et diffusés pour éclairer et aider quiconque recherche sincèrement la vérité,
Ainsi que pour leur vie communautaire (et d'église) exemplaire , acceillante, sur le modèle du livre des actes, qui m'interpelle toujours après tant d'années, qui construit en tout temps le bien du plus grand nombre....
Le contraire de la haine.