Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE CENTRE MISSIONNAIRE DE CARHAIX : UNE OEUVRE PROTESTANTE TOUJOURS FIDÈLE A LA PAROLE DE DIEU...

Blog d'information et de témoignage de nombreux amis du Centre Missionnaire Évangélique de Bretagne (CMEB) à Carhaix.

Alain Chauvel le menteur !

" Première publication le 13/05/2017 "

Alain le Menteur !

Ses motivations cachées…

« J’ai l’audace et le courage de révéler ce que j’ai vécu avec beaucoup de souffrance durant 25 ans, comme je l’exprime dans mes lettres depuis quelques mois » (Lettre N° 6).

Quel menteur ! A. Chauvel, s’honore d’avoir une audace et un courage hors du commun, lui, le super justicier qui vient délivrer la veuve et l’orphelin emprisonnés sous l’emprise d’un gourou, quel courage : mentir, salir, diffamer, délirer, …Et tout ce qui finit en -er, comme les Carluer, tien ! Centre Missionnaire Carhaix pas une secte

Quelle honte ! Et quel ignoble menteur, se servir du prétendu amour pour sa famille, et ses enfants, afin de se vêtir de sentiments nobles, d’honneur (dont il est dépourvu) dans le but de cacher des motivations moins louables, qui le discréditera très rapidement aux yeux de tous.

En effet, connaître ses véritables motivations vous fera reconnaître que A.C est extrêmement éloigné du super justicier courageux, qu’il prétend être.

Il se prend pour le « Robins des Bois » des temps modernes, le défenseur des humbles et des opprimés, qui prend l’argent des riches pour les donner aux pauvres…

Sauf que notre « Alain des Bois » lui, il veut prendre l’argent de sa femme pour les donner à… Lui-même ! Quelle belle âme !

Et apparemment avec lui, il y a à ses côtés, ses deux joyeux compagnons qui sont « Petit Jean » et « Will Scarlett » qui l’aide secrètement, plus connu sous le nom de « petit Jean-Yves » et « Ivan scarluertt » (Un article sur leurs agissements sous-marins sera bientôt publié !  À suivre.)

Pour l’instant concentrons-nous, sur le début de la « terrible » histoire d’AC : son départ du Centre-Missionnaire. Centre Missionnaire Carhaix pas une secte

« La loi du silence…Pendant et après » dit-il :

« Je rentre dans les clous, et préfère me taire et garder mes interrogations pour moi. C’est cela la loi du silence »
 
Ici, AC dit que pendant qu’il était encore au Centre Missionnaire de Carhaix, il ne pouvait pas s’exprimer, qu’il souffrait douloureusement, le cri intérieur ne pouvait pas sortir, etc. Le pauvre, bon ça, c’est le soi-disant silence « pendant » qu’il était encore au Centre Missionnaire !
 
Regardez la suite :
« J’ai quitté la communauté du centre missionnaire en février 2009 »

Ici, M. Chauvel nous donne la date de son départ du Centre-Missionnaire, donc ça fait plus de 8 ans qu’il a quitté le Centre !

Regardez encore la suite :

« Je ne suis plus soumis au secret de la communauté et je veux révéler à tous, la teneur des absurdités, humiliations dégradantes, que j’ai subies… »

Alors là ! Il y a quelque chose que nous ne comprenons pas, il faut nous éclairer, nous vous partageons notre question (qui n’en est pas une) :

Comment se fait-il que A.C, qui a tellement souffert de la « secte » de Coatilouarn, quitte le Centre Missionnaire en 2009 et attend…Plus de 8 ans, pour se mettre tout à coup à dénoncer et évoquer les souffrances imaginaires subies ? !

De plus, dans l’une de ses lettres, il dit :

« Cette loi du silence, alors même que nous vivions à l’intérieur de cette communauté était insupportable, impossible d’exprimer notre mal-être… »

Ben et alors ? De 2009 à 2017 : entre les deux, il a fait quoi ? Il dormait ? Mais on croyait tous qu’il souffrait, qu’il avait besoin d’extérioriser, de dénoncer la secte ? On ne comprend pas !

Silence pendant et silence après, là il y a quelque chose de louche, non ?

Après tant d’années de silence, en novembre 2016, A.C, s’est souvenu qu’il avait vécu dans une secte !! Quel menteur…

Reprenons, en résumé :

  • Pendant qu’il est au Centre Missionnaire de Carhaix, il doit se taire 25 ans (il ne peut pas dénoncer la « secte » ni en « sortir », en fait tout simplement « ne plus venir », puisqu’il a sa propre maison, son propre travail… et n’est donc en rien dépendant ! Pourquoi donc ce silence de 25 ans ? Mystère

  • Ensuite en 2009, il quitte la communauté et c’est en 2017, soit 8 ans après, donc au total : 8 + 25 = 33 ans !!! Après 33 ans de silence, il veut tout à coup révéler à tout le monde « ce qui se passe derrière les murs du Centre Missionnaire » (selon lui !)

Il faut nous expliquer, il y a quelque chose qui nous échappe (ironie), qu’est ce qui lui à aider à ouvrir les yeux, à se réveiller ? !

Et si tout simplement… Il s’était passé un événement dans la vie de A.C qui pourrait vous le faire comprendre ? Voici alors la lumière faite sur les véritables motivations d’A.C.

L’élément déclencheur nommé… Argent :

A. Chauvel, veut dévoiler une secte (imaginaire), il écrit des lettres et les distribue dans tout Carhaix, juste au moment où : Centre Missionnaire Carhaix pas une secte

Son procès de divorce avec sa femme arrive dans une phase critique ! Bizarre !

Mais attendez ce n’est pas tout, d’accord, OK il est en phase critique dans son divorce, mais est-ce que cela justifie ses agissements ? Non ! Car il y a encore quelque chose de caché, une motivation toute particulière, digne de Harpagon !

Puisque A.C est en procès de divorce avec sa femme, …Et que sa femme, comme par pur hasard est membre du…Centre-Missionnaire Carhaix.

Il cherche donc à instrumentaliser la justice, la justice, pourquoi la justice ?

Ben pour récupérer un peu plus d’argent dans son divorce, …Et pour arriver à ses fins, il fait passer sa femme (membre du Centre Missionnaire) comme faisant partie d’une secte, et c’est pour cette raison, que cet odieux personnage, s’est ingénié machiavéliquement à faire passer M. Charles, cet homme de Dieu comme étant un gourou, et l’œuvre du Centre Missionnaire Carhaix, œuvre venant de Dieu, comme étant une secte ! (Dans un prochain article, nous allons vous décrire : « Ce qu’est le Centre Missionnaire ») qui n’est pas une secte

Alors ? Ça y est, vous comprenez chers amis ?! Vous êtes perplexe vous le blog opposé ? Alors que dites-vous de ceci ? Ce sont les propres paroles de votre copain :

« J’ai trop payé », « me faire payer au plus fort » ! / « ….€ € € € € € €….. » ! / « Ma femme me doit de l'argent ! » / « cette très forte somme » ! / « pensions alimentaires en trop de ma part » ! » / « j'ai trop donné d'argent ! » / « Ma femme me doit un loyer ! » / « elle ne m’a rendu cette très forte somme ! » / « cette maison m'appartient de moitié ! » / « elle n’a jamais versé » !

Oh le pauvre Harpagon, maintenant il accuse sa femme de ne lui avoir rien donné, quel déshonneur de sa part, cet argent destiné à ses enfants : MAIS où est donc passé son super amour paternel ?

Au passage, il dit vouloir libérer, ses enfants de la terrible « secte imaginaire » de Coatilouarn, mais attendez, il a attendu 8 ans pour le faire, quand même ? Et il dit les aimer ?

De plus, au sujet de l’argent, il est très intéressant de souligner, que A.Chauvel, a été astreint à « paiement direct » (versement direct par son employeur par retenu sur salaire) des pensions alimentaires qu’il devait à ses enfants et à sa femme, parce qu’il refusait de les verser à hauteur des sommes fixées par le tribunal. (Cf. : Regard d’Espérance)
 
C’est par amour pour ses enfants qu’il voulait rien donner ? Ou sont-ils aujourd’hui un prétexte, DONT IL SE SERT ?
Pitoyable de sa part ! De plus, si Alain Chauvel, n'avait pas été en procédure de divorce avec sa femme, ses lettres auraient pu être prises plus au sérieux, mais cela le discrédite dans ses propos.

En effet, on ne peut croire une personne qui a un problème tout à fait personnel avec sa femme (membres de ce Centre) et qui accuse ce Centre d'être une secte...Comment peut-on croire un gars qui est en train de divorcer ? Qui dit qu'il a « trop payé à sa femme », qu'il veut qu'on le rembourse ? Il n’y a pas un conflit d’intérêts là ?

Oui tout s’éclaire désormais sur ses motivations obscures, qu’il a essayé de dissimuler, il est « manipulé » par son dieu : Argent.

Il ne pense qu’à sa petite personne et il se contrefiche des conséquences, des souffrances que cela peut causer à sa femme, ses enfants "que j’aime comme un père" dit-il, si c’était vrai (!) et ses amis, tant que cela peut lui apporter à LUI SEUL du bonheur : un peu plus d’argent, qu’il aime beaucoup, passionnément et à la folie, surtout à la folie !

Quand A.C se trahi lui-même sur son blog :

Nous allons maintenant vous démontrer que le titre : « Alain le menteur », n’a pas été choisi par hasard. Lisez ce que A.C a écrit sur sa lettre n° 6 :

  • « Je voudrais préciser une chose : je ne mets aucun commentaire ni réponse sur le blog ! »

Tu es sûr A.C ? Pourquoi devrons-nous te croire, toi qui mens sciemment ? Puisque ton blog contient que des témoignages anonymes, tien ça ne ressemble pas au blog de Fath ?

  • On précise et on reprécise, que S. Fath a archivé son blog et fermé les commentaires car il a discerné qu’on a cherché à l’instrumentaliser, de plus, il a vu que les témoignages étaient tous anonymes, quand il en demanda des vrais à visage découvert, …Ben il y a eu PERSONNE !

Il y a que des anonymes et que des faux sur ton blog également ! Alors ne viens pas nous dire que les témoignages sont d’actualité.

Chers lecteurs regardez un commentaire posté sur son blog, qui révèle de grande chose :

  • Le cirque de circaète 23/04/17 13:17

« Mais vous avez vraiment la prétention de croire que vous connaissez la vie des gens qui sont partis ? Ah oui pour les visiteurs qui ne connaissent pas le Centre, si vous avez l'audace de le quitter, des membres de cette secte sont chargés de vous espionner, d'appeler vos patrons… »

Vous ne lisez rien de louche ? Cette personne apporte une précision sur ce qui s’est passé avec A.C et son patron,… regardez la réponse d’un ami :

  • Alain Dévoilé !! 23/04/2017 21:30

« Si tu n'es pas Alain ? Comment sais-tu que ce Centre aurait téléphoné à son patron, nullement évoqué dans l'article paru du Regard d'Espérance ! Il n'y a donc que toi Alain Chauvel qui peut savoir cela, si le Centre aurait téléphoné à ton patron !!
Alain Chauvel dévoilé : Coucou Alain ! »

Eh oui A.Chauvel le menteur…Dévoilé, mais attendez ce n’est pas tout !

Il y a encore quelque chose, quelques jours plus tard, une personne qui dans sa hâte à répondre à un commentaire évoquant son divorce et son problème d’argent, n’a pas fait attention à ce qu’il écrivait…Ah l’argent, quand on parle de cela, A.C démarre au quart de tour.

Regardez cette fameuse réponse d’un dénommé Xav :

  • Xav 29/04/2017 15:13

« Une nouvelle fois, le centre missionnaire, fuyant les réponses sur des faits réels mentionnés dans mes lettres, se permet de mettre sur la place « publique » de ce blog des éléments de la vie privée d’Alain Chauvel, de sa procédure de divorce, en écrivant les faits à leur façon avec de grossières erreurs ! Mais Alain n’y répondra pas puisque c’est le juge des affaires familiales qui donnera sa conclusion ! Il ne répondra donc en rien à des éléments erronés qu'il est le seul à connaître avec son ex-femme ! Cela ne regarde en rien le centre missionnaire puisque Alain et Patricia Chauvel sont dans une procédure privée qui ne concerne qu’elle et lui… »

 

Tout d’abord, comment cette personne peut-elle apporter des détails aussi précis sur le divorce de A.C, ne dit-il pas que « A.C et son ex-femme » sont les seuls à connaître les éléments privés de leur divorce ? Comment peut-il savoir que ces éléments seraient erronés ou pas ? Comment connaît-elle aussi bien, la vie privée de M. Chauvel ?
 
Mais, il y a juste un seul mot, un tout petit mot, que le lecteur rapide n’a pu observer, qui répondra à ces questions et le voici :
 
«…Une nouvelle fois, le centre missionnaire, fuyant les réponses sur des faits réels mentionnés dans MES lettres… »
 

Oui vous avez bien lu : « MES lettres », A.C a été tellement pressé de répondre pour cacher la vérité que dans un éclair de sincérité (on le remercie au passage) il nous a dit que c’était lui qui écrivez ce commentaire, eh oui c’est dur de jouer un personnage qu’on n’est pas !

 
Mais ce n’est pas tout, chers amis, …Plusieurs d’entre nous, ont signalé la tromperie et le mensonge ignoble, sur l’autre blog, et ben quand on lui a gentiment mis au courant à A.C de sa bêtise, « l’admin.Blog Chauvel » la tout de suite effacé ! Bizarre non ?
 
Mais tout le monde a compris, n’est-ce pas ?! La vérité à éclaté aux yeux de tous !
 

Pour finir : Centre Missionnaire Carhaix pas une secte

Devant tant de mensonge, nous sommes vraiment en colère contre lui, on ne peut douter, qu’il cherche à instrumentaliser la justice en faisant passer sa femme, comme étant membre d’une secte.
De plus, nous savons qu’il n’est pas seul, comme la si bien dit le commentaire de : « Gaïus » (le 10/05/2017 19:23, page :l’administrateur dévoilé sur ce présent blog) A.C n’a pas agi tout seul, il y a manifestement un "pompier" venu au secours d'un blog en perdition à cause des errements de son propre administrateur, oui devant tant de bêtise de sa part, le « pompier » Carlu est vite arrivé à sa rescousse.
Ironiquement, ce « pompier », c’est le même qui a allumé le feu de cet incendie diffamatoire il y a des années (rire) c’est le joyeux compagnon de notre « Alain des bois ».
Nous trouvons que ce personnage, s’en tire trop bien, on ne parle pas assez de lui sur ce blog, très prochainement un article lui sera donc tout particulièrement dédicacé !
#Centre Missionnaire Carhaix, #Centre Missionnaire, #Centre Missionnaire de Carhaix, #Yvon Charles, #Samuel Charles, #Erwann Charles, #Kevin Charles, #Franck Keller, #Annaick Keller, #Gwen-Eric Keller, #Emile Louedin, #Simone Davérat, #Pierre Abat
Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Des amis du Centre-Missionnaire Carhaix (Admin.)

Blog d'information et de témoignage de nombreux amis du Centre Missionnaire Évangélique de Bretagne (CMEB) à Carhaix.
Voir le profil de Des amis du Centre-Missionnaire Carhaix (Admin.) sur le portail Overblog

Commenter cet article

Lucie 12/06/2017 15:47

Je suis une amie du Centre depuis de nombreuses années, et je souhaite partager mon témoignage, en tant que scoute, comme les témoignages précédents, suite aux mensonges honteux que l'on lit dans une des lettres d'A. Chauvel.

En effet, comment pouvoir critiquer, mentir sur un service rendu aux jeunes par le biais du scoutisme, activités organisées par des chefs désintéressés, avec joie et abnégation, depuis tant d'années (bientôt 50 ans, je crois...) ?

Ayant eu le privilège de participer à bons nombres de ces activités scoutes au sein même de la troupe Ar-Menez, et venant d'une autre troupe scoute, je peux en témoigner en temps qu'observateur extérieur.

Je peux dire que le but des activités, organisées avec équilibre, diversité, dans un bon état d'esprit, sont faites pour le bien-être de l'enfant, du plus petit au plus grand, dans la discipline, indispensable à l'apprentissage et à la vie collective (comme à l'école, dans la vie professionnelle...).
Ces activités scoutes, épanouissantes, permettent, par le jeu, de découvrir la vie en collectivité, découvrir la nature, vivre des aventures qui marquent toute une enfance et laissent des bons souvenirs ! Cela se lit sur les visages de ces jeunes !

Je n'ai jamais vu d'humiliation injustifiée chez ces scouts. Au contraire, de la patience et de l'amitié. Une remise au point étant toujours expliquée, détaillée, pour que l'enfant, le jeune puisse en comprendre le sens et progresse dans l'esprit scout.
Comme dans le volley ou le rugby, les règles du jeu sont claires et doivent être respectées !

Ce court témoignage vient une fois de plus prouver l'état d'esprit mensonger de ce Monsieur AC, incapable de reconnaître tout le bien fait à de nombreux enfants et jeunes, par la troupe scoute du Centre Missionnaire depuis tant d'années.

Le scoutisme, un système éducatif intelligent, pédagogue et concret qui est mis en œuvre au sein de la troupe Ar Menez, j'en témoigne.
Continuez, chefs et cheftaines !
Les enfants et jeunes qui en profitent aujourd'hui vous en remercieront demain !

VG 01/06/2017 23:20

Je souscris totalement aux témoignages des 2 anciennes scoutes'Ar Menez'.
Elles expriment toute leur gratitude envers les responsables scouts, et en particulier le pasteur Yvon Charles,qui leur ont permis de vivre cette magnifique aventure scoute dans l'amitié,la fraternité,
et de poser pour leurs propres vies des fondements solides ,si riches,résolument tournées vers l'autre,le prochain.
Ce sont des fruits qui ne peuvent provenir que d'un bon arbre!
Quant à moi,je suis devenue responsable scoute, dans une autre ville ,à la suite de stages de formation organisés par le Centre Missionnaire il y a maintenant quelques dizaines d'années.
J'ai essayé de transmettre ce que j'avais reçu des responsables scouts d'Ar Menez et tout récemment j'ai eu l'occasion d évoquer ces années avec une ancienne éclaireuse. Suite à ces années de scoutisme elle a choisi par vocation la profession d'éducatrice auprès d 'adultes handicapés(pendant un camp en Dordogne nous avions visité la remarquable Fondation John BOST et cela avait fait naitre cette vocation).Elle me confiait que ces années scoutes comptaient parmi les plus belles de sa vie!
Je fais le lien direct entre cet échange tout récent et les témoignages précédents: ces personnes,ainsi que beaucoup d'autres, ont été au bénéfice de l'engagement entièrement gratuit et du travail très approfondi des Scouts Ar Menez.

Une scoute 'Ar Menez' 29/05/2017 11:58

Je suis ulcérée et révoltée par les calomnies odieuses, les mensonges énormes inventés par AC et ses complices, visant tout particulièrement le pasteur Yvon Charles.
Par exemple, en ce qui concerne le scoutisme, ses accusations sont en effet délirantes !
J'ai fait partie de ce bon millier de scouts de la troupe Ar Menez, qui avec une joie immense participaient aux camps scouts et activités hebdomadaires. Je veux exprimer toute ma gratitude à tous les chefs et cheftaines qui ont consacré bénévolement une bonne partie de leur temps libre et leurs vacances pour permettre que toutes ces rencontres, ces si belles aventures, aient lieu. Je veux remercier en particulier le pasteur Yvon Charles qui eu à cœur de fonder cette troupe et a impulsé un élan tel que, depuis bientôt 50 ans, de nombreux scouts suivent encore la piste tracée.
Quelle belle école de la vie ce fut pour moi ! Quels merveilleux souvenirs : l'amitié, la fraternité scoute, vécue dans la joie des grands jeux comme dans les moments plus difficiles, les intempéries, la tente qui menace de s'envoler..., l'entraide, les précieux conseils, l'apprentissage de la vie en pleine nature, dans un cadre si rassurant.
Et en arrière-plan de ce vrai scoutisme, de ces grands jeux dignes de "Signes de Piste", de toutes ces activités si diverses et constructives, permettant d'apprendre et de progresser dans tant de domaines, il y a tant d'heures de travail, tant de légitimes soucis, tant de prière, tant de don de soi ;
la Parole de Dieu mise en pratique, l'exemple qui parle bien plus fort que tous les sermons, ou plutôt qui les illustre de telle manière qu'on les comprend et veut les mettre en pratique à son tour.

Voici également un autre témoignage, transmis au Centre missionnaire il y a quelques année par une "vieille" amie scoute :
« Après toutes ces années, mes pensées sont toujours proches de vous. Lors de rassemblements familiaux à Carhaix, je tente d'avoir quelques nouvelles de la vie du Centre et de ses membres.
J'ai passé 16 années à vos côtés et l'expérience que j'en ai retiré m'a permis d'être l'adulte, la mère que je suis.
J'ai choisi un métier où l'humanité est nécessaire, sinon vitale. C'est en l'exerçant que je prends conscience des fondements que vous m'avez transmis.
J'étais une maison vide en arrivant chez vous à l'âge de six ans. Vous avez guidé mes pas avec beaucoup de patience et d'amitiés.
Aujourd'hui, quand on me remercie pour mon travail, j'ai une pensée immédiate pour vous.
Je souhaite saluer mes "vieilles" amies à qui je pense souvent. Une pensée toute spéciale pour Isard, un modèle de douceur et de force. La femme que je souhaitais devenir. Pour Wapiti aussi, une femme de convictions.
Mes trois enfants sont les premiers ravis quand je leur raconte nos histoires scoutes. Avec mon frère, nous avons même appris à la tribu de cousins à jouer à la collerette et nous avons immédiatement retrouvé la joie qui nous animait parmi vous.
Un grand merci à vous, bonne route. Amitiés scoutes. »

Oui ! Merci du fond du cœur d'avoir consacré vos forces, votre énergie, votre temps, à accompagner tant et tant de jeunes !
Merci en particulier au pasteur Yvon Charles pour son exemple d'homme de Dieu fidèle, pour ses profonds enseignements, pour son souci d'aider chacun, pour ses si précieux conseils.

Maël d’Armor 26/05/2017 14:21

Alain Chauvel, manifestement atteint par une incoercible diarrhée diffamatoire, a écrit de nouvelles « révélations »…
Son couplet sur le scoutisme, qui serait le lieu d’horribles humiliations dégradantes, est hilarant et délirant pour ceux qui, comme moi, ont été scouts au Centre Missionnaire :
faut-il qu’il prenne les gens pour des imbéciles pour écrire ces idioties malveillantes face à des centaines et centaines de personnes qui ont fait du scoutisme avec le groupe Ar-menez de Carhaix !
Renseignements pris, en 47 ans, ils ont été un bon millier… Sûrement tous des masochistes invétérés, qui n’ont pas vu, ni ressenti combien ils étaient horriblement brimés ! Au point que beaucoup ont voulu subir ces humiliations, avec joie et enthousiasme, semaine après semaine, année après année, de l’âge de 6 à l’âge de 22 ans, soit tout au long d’une « carrière scoute » complète. Pire encore, ils ont été pour beaucoup des tortionnaires inconscients ou sadiques puisqu’ils ont ensuite incité leurs propres enfants à faire du scoutisme… Et certains, devenus grands-parents, l’ont fait pour leur petits-enfants ! Et cela dure depuis presque un demi-siècle !
Puis, nous tous, anciens « scouts Ar-menez » qui nous croisons dans la rue et prenons parfois un moment pour nous rappeler les inoubliables moments vécus ensemble !... Et ceux d’entre nous qui nous arrêtons de temps en temps en passant devant le Centre Missionnaire pour saluer les amis et frères scouts d’autrefois… Tous des fous, sans aucun doute !
Quelle cascade de rires à Carhaix pour ceux qui ont connaissance des niaiseries mensongères d’A. Chauvel.
Hilarant et délirant, vous dis-je… sinon que ces éructations viles tiennent de l’ordure où se complait leur « auteur ».
Fantasmes et fantasmagorie aussi – et surtout aigre jalousie ! – que sa diatribe sur la voiture et le salaire du pasteur. Allons encore « sur le terrain » vérifier les faits : tout d’abord, étant retraité, le pasteur Y. Charles n’a pas de paie. Secondement, il habite une modeste maison en quartier ouvrier… à comparer avec la résidence cossue où A. Chauvel à son appartement : Google Map/street view ne pardonne pas ce genre de manipulation mensongère.
Et tous ceux qui, comme moi, ont eu l’occasion d’aller chez le pasteur Yvon Charles savent bien qu’il habite l’une des maisons les plus simples de tous les membres du Centre Missionnaire, à l’image de sa manière de vivre, le pasteur qu’il est n’ayant pas la retraite du journaliste professionnel qu’il aurait pu avoir.
Mais c’est vraiment obsessionnel chez Chauvel, les questions d’argent. Il a donc un portefeuille à la place du cœur, ce type, pour faire à ce point un transfert psychopathique de ses fantasmes sur les autres, leur prêter systématiquement ses envies et ses convoitises. Je crois que ceux qui ont déjà fait remarquer cela ont raison !
Car prenons encore les voitures : un simple tour sur le parking du Centre Missionnaire suffit pour constater à nouveau les mensonges de Chauvel : j’y ai compté trois voitures du même modèle que celle du pasteur, une autre dizaine du même prix, et sept ou huit plus chères… alors qu’A. Chauvel dit que personne n’a le droit à mieux que celle du pasteur.
D’ailleurs, je me suis laissé dire, que Chauvel lui-même, quand il était encore au CM, avait une voiture bien plus chère que celle du pasteur… A force de mentir et d’affabuler, il ne voit même plus la bêtise crasse de ses « bidouilles ».
« Jalousie maladive » dit-il… Il lui faut un miroir !
Deux autres points pour en finir : A. Chauvel dit que sa mère, signataire du communiqué familial qui a dénoncé ses attaques contre le centre Missionnaire, ne l’a pas vu avant de l’avoir reçu dans sa boîte à lettres… « Joli » mensonge et « jolie » manipulation encore :
bien sûr qu’elle a reçu le communiqué imprimé dans sa boite à lettres, comme tous les habitants de Carhaix et des environs. Mais là encore, enquêtons : je suis allé demander à Mme Chauvel ce qu’il en était. Résultat : bien sûr qu’elle a signé en pleine connaissance de cause. C’est même l’une de ses filles qui – lui portant le communiqué rédigé et discuté conjointement par les enfants signataires – est spécialement venue le lui expliquer en détail, et à la demande de tous, lui demander si elle souhaitait s’y associer ou non. Et, m’a-t-elle dit, elle a tenu à s’y associer et à y faire figurer son nom.
Mais Mme Chauvel m’a aussi dit qu’Alain Chauvel ne cesse de la harceler au téléphone, et avec une agressivité grandissante, si bien qu’elle ne veut plus répondre. Dernièrement, il a même essayé d’entrer de force chez elle…
Enfin, A. Chauvel assène avec une répétitivité obsessionnelle qu’il est « libre, heureux, libéré, savoure la vie » depuis qu’il a quitté le Centre Missionnaire. Pourquoi ressentir le besoin de le redire sans arrêt. Une telle nécessité relève de la méthode Coué ou de la névrose ? Il quitte le centre Missionnaire en 2009, coupe tous les ponts, et fait une tentative de suicide ( ?) en 2013 de son propre aveu…
S’il est si heureux que cela, pourquoi manifester tant de frustration, de rancœur, d’acharnement à insulter, de paranoïa dans la délation et la diffamation ?
Qu’il vive son « bonheur » et laisse les autres tranquilles !

Maël d’Armor

LC 21/05/2017 22:07

Tout d’abord, un grand merci aux auteurs de ce blog qui dévoilent au grand jour les sombres motivations de Alain Chauvel et des Carluer.
Je vous propose la lecture d’une petite fable qui fut présentée à l’attention des lecteurs du blog opposé, et de Alain Chauvel en particulier.
Elle fut hélas censurée par l’administrateur. Sans doute, ne souhaitait-il pas en tirer leçon…

« Un jour, un dindon dodu, plein de graisse, de suffisance et de bêtise, voulut abandonner celle à qui il avait jadis fait d’émouvantes promesses.
Le règne animal en ces lointains temps étant ainsi régi, il dut se présenter devant son honneur le lion afin d’officialiser la chose.
Se voyant en mauvaise posture dans l’affaire, il chercha le moyen de passer pour victime. Et l’idée lui vint, de la jurisprudence d’alors, et confortée par sa haine : affirmer que celle qui avait été sa moitié était sous l’emprise d’un aigle gourou.
Pour donner consistance à ses dires, il grimpa au sommet du plus haut tas de fumier qu’il trouva et se mit à calomnier à hauts cris l’aigle en question.
Il rencontra sur ce tas d’immondices – quel hasard ! - habilement dissimulés, deux vilains corbeaux, noirs de cœur et de plumes, de jalousie verts, et comme lui débordant d’une haine féroce envers l’aigle.
Fort de cet appui, le dindon redoubla de véhémence et fit voler vers le ciel tout ce que sa langue perfide trouvait à dire, tout ce que son petit cerveau fourbe et sournois pouvait produire, tout ce que les vilains corbeaux lui susurraient à l’oreille.
Et il cracha, et il cracha, tant qu’il put, en direction de l’aigle, mais ne l’atteignit guère. Hélas pour lui, les lois de la nature étant ainsi faites, lesdits crachats lui retombèrent sur le bec.
La sentence du lion se fit bientôt entendre : il fut puni de son impudence.
Mais ces leçons, loin de le ramener à la raison, l’excitèrent encore davantage et attisèrent ce qui devint une haine inextinguible.
Et il cracha, et cracha tant qu’il ne vit pas, aveuglé qu’il était, s’amonceler au dessus de sa tête de noirs nuages, tandis que l’aigle s’en fut trouver refuge plus haut, au-dessus des nuées.
Soudain, un formidable fracas retentit. Pour sûr, cela ne venait pas de l’aigle, ni même de quelque âme de ces lieux.
Certains alors levèrent les yeux et virent l’aigle poursuivant sa course vers les cieux, tandis que le tas de fumier fut trouvé vide.
Ce qui frappa ce fut la foudre.
Et tous virent alors que, sur cette basse terre, la justice vient aussi du ciel."

Gaïus 17/05/2017 22:21

Amis du Centre Missionnaire qui animez ce blog, vous avez ici très bien pointé les motivations qui poussent A. Chauvel, tout comme ses méthodes de manipulation.

Depuis le début des démêlés judiciaires liés à son divorce, il tente de faire passer sa femme pour membre d’une secte, parce qu’il a lu que le mari d’une femme qui avait quitté son foyer pour rejoindre une secte avait été exonéré du versement de montants compensatoires. (Il « oublie » que c’est lui, A. Chauvel, qui a quitté sa femme !... )

C’est donc bien « le fric » qui est à la base de ses manœuvres.

Depuis 2013, il a essayé à plusieurs reprises de « jouer sur ce tableau » entièrement fabriqué par lui, à grands renforts de mensonges et de manipulations, dans le cadre des jugements au tribunal, en vain. Les tribunaux ne sont pas dupes de ses manœuvres, et ont écarté ses allégations mensongères, ce encore ces derniers jours !

Il a aussi essayé de porter plainte contre le Centre Missionnaire ( !). Déjà en 2013, sa première plainte a été jugée irrecevable par le Parquet. (A ce sujet, il raconte des balivernes quand il dit que le pasteur Y. Charles a été auditionné par la gendarmerie. Je suis bien placé pour vous dire que le pasteur Yvon Charles n’a ni vu, ni entendu, ni été entendu par un gendarme ; ni à la gendarmerie, ni au Centre Missionnaire, ni chez lui ou ailleurs !)

Mais son âme de gestapiste a aussi poussé Alain Chauvel, comme il s’en vante dans son blog, à tenter des délations aussi grossières que grotesques auprès de multiples administrations, avec le même résultat ; et pour cause : il croit son argumentation brillante et imparable, ses manipulations indécelables et convaincantes… Le problème pour lui est qu’il est bien le seul à le croire ! Mais cela est aussi chez lui une seconde nature.

Sa technique de manipulations est simple, comme le montrent les copier-coller qu’il effectue depuis peu sur son blog, à bout d’arguments, en pillant un peu partout des passages écrits par différentes personnes :

A. Chauvel prend ici et là ce qui seraient les « définitions » d’une « secte » ou d’une « dérive sectaire », puis essaie par tous les moyens de faire « coller » sa description du Centre Missionnaire avec cela, comme on essaie à toute force de faire rentrer un objet dans une boite qui ne lui convient pas !

Il vient ces jours derniers d’avoir une nouvelle et magistrale démonstration de l’insuccès de ces odieuses et grossières manipulations, auprès de la Justice… et ferait bien de méditer, pour l’avenir proche, à ce que l’on appelle « l’effet boomerang ».

A bon entendeur, salut !

Gaïus

Guep. 17/05/2017 20:39

J'ai en horreur la boue nauséabonde, l'immonde univers de certains blogs dont le seul but est de salir, de détruire, en utilisant tous les moyens imaginables et inimaginables, où, se cachant derrière des pseudos, des êtres sans scrupules passent leur temps (on peut légitimement se demander s'ils ne font que ça) à inventer des insanités, les unes pires que les autres.
Ça me donne envie de vomir, mais quand les limites sont dépassées – et elles le sont depuis bien longtemps – je descends, moi aussi, dans cette arène des temps modernes pour dire ce que je pense.
Alain Chauvel, oui c'est bien de toi, de tes complices, et de ton blog qu'il s'agit dans cette description...
Alain Chauvel, je n'ai trouvé dans aucun dictionnaire de la langue française des mots assez forts pour exprimer le dégoût que tes agissements m'inspirent...
Je suis révolté, écœuré, scandalisé... et les mots sont bien trop faibles !
Comme source d'énergie pour continuer jour après jour, nuit après nuit, avec un acharnement inouï, à concocter et à mettre sur la place publique des propos diffamatoires, des ordures, dans l'unique but de détruire... il faut une bonne dose de haine et de jalousie.
Je constate que, hélas, cela semble être les seuls sentiments qui t'animent.

Et c'est tout simplement incroyable comment ta mémoire peut être sélective ! Passer tant d'années au Centre Missionnaire uniquement pour souffrir. Il faut être maso !

De toutes tes années passées au Centre Missionnaire, as-tu donc complètement oublié ce que les frères et sœurs du Centre t'ont apporté, as-tu oublié l'aide que tu as reçue dans des moments difficiles... ?
Pour ne citer que deux exemples :
Lorsque tu avais été opéré d'une hernie hiatale et que, soudain, tu n'arrivais presque plus à respirer... où as-tu cherché de l'aide ? Auprès de qui ?
Et quand un problème a surgi alors que ton épouse était enceinte de votre quatrième enfant... Qu'as-tu fait ?
Ce que tu retiens montre bien quel homme tu es : un homme orgueilleux, rempli d'ambitions, dont le seul but était d'occuper une place.

Alain, j'aimerais juste te citer quelques phrases qui, me semble-t-il, donnent de tes motivations une image tout à fait juste :

" La haine de nos ennemis est proportionnée au bien que nous leur avons fait ou au mal qu'ils ne peuvent nous faire. " (Jean-Napoléon Vernier)

" Semblables à des reptiles impurs, la haine et l'envie sont deux serpents qui naissent et grandissent dans les basses régions du cœur. Plus la haine séjourne longtemps dans une âme, plus le fiel qu'elle y a déposé devient acre et amer. " (Alfred Auguste Pilavoine)

" Le calomniateur ne pense qu'à satisfaire sa haine, il n'épargne ni l'artifice, ni le mensonge. "
(Pierre-Jacques Changeux)

Mais comme dit Joseph Michel Antoine Servan : " La haine est un ennemi plus cruel pour vous que l'ennemi même que vous haïssez. "

Alors, attention Alain !

LFG 13/05/2017 23:49

Bonsoir,

Merci à vous d'avoir mis en lumière les réelles motivations obscures de cet Alain Chauvel.

Cet article nous montre encore, une fois de plus, la haine, la jalousie et la cupidité qui habitent cet homme prêt à commettre toutes sortes d’infamies pour satisfaire sa soif d'argent...

Comme le dit un proverbe français : "Le mensonge a beau être prompt, la vérité le rattrape". Je vous encourage donc à continuer de rétablir entièrement la vérité après tant de mensonges et d'insanités de la part d'Alain Chauvel et de ses acolytes à l'encontre du centre missionnaire, de ses membres et de ses pasteurs.
Je tiens tout particulièrement à remercier ceux qui sont à l'origine de la création de ce blog et leur adresse mes sincères et fraternelles salutations ainsi qu'à tous les membres du CMEB.

clément B 13/05/2017 21:54

Merci pour votre blog, pour votre travail et votre courage.
En effet que de mensonges, de haine, de calomnie, de jalousie aussi. Quelle tristesse et en même temps quel dégout.
Je connais bien le centre missionnaire pour y aller régulièrement lors de retraites et autres rendez vous, quelle joie de pouvoir se retrouver dans la communion fraternelle à l'écoute de la parole de Dieu annoncé fidèlement en toute vérité. C'est cette vérité qui dérange ces tristes personnage.
Alors bon courage dans votre travail pour la vérité et bon courage à tout nos frères et sœurs du centre missionnaire .